LE COMTE DE NICE
EN IMAGES
Retour à la page d'accueil
VOIR LES PHOTOS
DU COMTE DE NICE :
LE PATRIMOINE NIÇOIS :
UN PEU D'HISTOIRE
NAVIGUER
AUTREMENT
La galerie d'Art du Comté de Nice en Images

A propos des photos sur :
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)

L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.

Sur le fronton, un bronze du sculpteur Paul Armand Bayard de la Vingterie (1846-1900), représente Apollon en divinité égyptienne, sortant du Zodiaque.
Le site est complété au cours du XXème siècle par d'autres abris díinstruments, un restaurant et un bâtiment administratif.
Au décès de RaphaŽl-Louis Bischoffsheim en 1906, líUniversité de Paris prend possession de líobservatoire de Nice.
En 1988 líobservatoire de Nice et le C.E.R.G.A. (Centre d'Etudes et de Recherches en Géodynamique et Astrométrie basé à Grasse) s'associent pour donner naissance à líObservatoire de la Côte díAzur (O.C.A.) ; ce dernier dépend alors de líI.N.S.U. / C.N.R.S. ( Institut National des Sciences de l'Univers / Centre National de Recherche Scientifique ) et devient un Observatoire des Sciences de líUnivers (O.S.U.), établissement public à caractère administratif (E.P.A.) implanté sur les sites du Mont-Gros, du plateau de Calern, du plateau de Roquevignon à Grasse).


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 01 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE MONT GROS AU NORD DE NICE


A propos de la photo 01 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE MONT GROS AU NORD DE NICE

C'est au sommet du mont Gros, que le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906) , passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice.
Situé au nord-est de Nice, le Mont Gros domine la vallée du Paillon de Nice.
Au premier plan, le port Lympia et la place Ile de Beauté.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 02 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE MONT GROS AU NORD DE NICE


A propos de la photo 02 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE MONT GROS AU NORD DE NICE

C'est au sommet du mont Gros, que le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906) , passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice.
Situé au nord-est de Nice, le Mont Gros domine la vallée du Paillon de Nice.
Photo prise depuis la colline de Cimiez.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 03 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE PORTAIL DE L'OBSERVATOIRE DE NICE


A propos de la photo 03 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE PORTAIL DE L'OBSERVATOIRE DE NICE

C'est au sommet du mont Gros, que le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906) , passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice. En 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier (1825-1898)  ; ce dernier déssine le portail monumental avec les lettres O et N entrelacées. Sur le pilier de gauche, La Physique a été sculptée par Aimé Millet ( 1819 Ė 1891 ). Sur le pilier de droite, LíAstronomie a été sculptée par Jules Thomas ( 1824 Ė 1905 ).

Photo Michèle Maurin

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 04 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - DU MONT GROS, VUE SUR NICE


A propos de la photo 04 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
DU MONT GROS, VUE SUR NICE

Le centre-ville de Nice, traversée par le Paillon, recouvert par le palais des expositions et la promenade des Arts.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 05 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - DU MONT GROS, VUE SUR NICE


A propos de la photo 05 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
DU MONT GROS, VUE SUR NICE

La Colline du Château domine le port Lympia et le Vieux Nice devant la Baie des Anges.

Photo Michèle Maurin

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 06 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE PETIT EQUATORIAL


A propos de la photo 06 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE PETIT EQUATORIAL

La coupole Charlois abrite le petit équatorial, rénové en 1960 par la pose d'un objectif de cinquante centimètres, remplaçant la lentille d'origine de trente huit centimètres.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 07 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE PETIT EQUATORIAL


A propos de la photo 07 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE PETIT EQUATORIAL

La coupole Charlois abrite le petit équatorial, rénové en 1960 par la pose d'un objectif de cinquante centimètres, remplaçant la lentille d'origine de trente huit centimètres.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 08 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE PETIT EQUATORIAL


A propos de la photo 08 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE PETIT EQUATORIAL

La coupole Charlois abrite le petit équatorial, rénové en 1960 par la pose d'un objectif de cinquante centimètres, remplaçant la lentille d'origine de trente huit centimètres.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 09 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE PETIT EQUATORIAL


A propos de la photo 09 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE PETIT EQUATORIAL

La coupole Charlois abrite le petit équatorial, rénové en 1960 par la pose d'un objectif de cinquante centimètres, remplaçant la lentille d'origine de trente huit centimètres.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 10 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LE PETIT EQUATORIAL


A propos de la photo 10 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LE PETIT EQUATORIAL

La coupole Charlois abrite le petit équatorial, rénové en 1960 par la pose d'un objectif de cinquante centimètres, remplaçant la lentille d'origine de trente huit centimètres.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 11 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - L'EQUATORIAL COUDE


A propos de la photo 11 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
L'EQUATORIAL COUDE

Construit en 1892 par le directeur de l'observatoire de Paris, Maurice Lœwy (1833 Ė 1907 ), l'appareil comporte un objectif de quarante centimètres. Il est utilisé pour l'observation des comètes et du soleil.

Photo Michèle Maurin

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 12 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - L'EQUATORIAL COUDE


A propos de la photo 12 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
L'EQUATORIAL COUDE

Construit en 1892 par le directeur de l'observatoire de Paris, Maurice Lœwy (1833 Ė 1907 ), l'appareil comporte un objectif de quarante centimètres. Il est utilisé pour l'observation des comètes et du soleil.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 13 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - L'EQUATORIAL COUDE


A propos de la photo 13 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
L'EQUATORIAL COUDE

Construit en 1892 par le directeur de l'observatoire de Paris, Maurice Lœwy (1833 Ė 1907 ), l'appareil comporte un objectif de quarante centimètres. Il est utilisé pour l'observation des comètes et du soleil.

 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 14 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 14 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.

Sur le fronton, un bronze du sculpteur Paul Armand Bayard de la Vingterie (1846-1900), représente Apollon en divinité égyptienne, sortant du Zodiaque.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 15 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 15 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.

Sur le fronton, un bronze du sculpteur Paul Armand Bayard de la Vingterie (1846-1900), représente Apollon en divinité égyptienne, sortant du Zodiaque.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 16 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 16 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.

Sur le fronton, un bronze du sculpteur Paul Armand Bayard de la Vingterie (1846-1900), représente Apollon en divinité égyptienne, sortant du Zodiaque.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 17 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 17 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.

Sur le fronton, un bronze du sculpteur Paul Armand Bayard de la Vingterie (1846-1900), représente Apollon en divinité égyptienne, sortant du Zodiaque.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 18 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 18 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 19 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 19 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 20 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 20 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 21 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 21 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 22 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 22 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.


 

 


L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
- 23 - L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.) - LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM


A propos de la photo 23 :

(Cliquer sur l'icône pour agrandir la photo.)

Voir la photoLes monuments
L'OBSERVATOIRE DE NICE (O.C.A.)
LA GRANDE COUPOLE BISCHOFFSHEIM

Sur les 35 hectares qu'il a acquis au sommet du mont Gros, le banquier d'origine néerlandaise, RaphaŽl-Louis Bischoffsheim (1823-1906), passionné d'astronomie, fait construire sur la ligne de crêtes l'Observatoire de Nice ; en 1878, il en confit l'architecture à Charles Garnier
(1825 - 1898), aidé de l'ingénieur Gustave Eiffel (1832-1923) pour la grande coupole, alors la plus grande au monde ; les travaux débutent en 1881.
Le bâtiment est réalisé en pierre de La Turbie ; la coupole a un diamètre extérieur de 23,90 mètres, et son poids avoisine les 100 tonnes ; sa rotation était possible par un simple treuil manuel, grâce à un flotteur circulaire dans une cuve contenant un mélange d'eau et de chlorure de magnésium. En 1888, un moteur électrique est mis en place. En 1969, la coupole est mise en mouvement par des roues reposant sur un chemin de roulement. L'ensemble des bâtiments est classé « monument historique » en 1994. La coupole abrite une lunette astronomique de 76 centimètres dès 1888.

Photo Michèle Maurin


 

 


Pour nous contacter

Liens sur NICE

Rechercher textes, reportages et photos sur le site